Sep 30, 2015

“La Lettre du Continent” confirme l’implication de la Côte d’Ivoire dans la tentative de coup d’Etat au Burkina Faso

C’est d’abord le site Mondafrique qui a donné l’information sur la présence du chef des preneurs d’otage de Ouagadougou, le general Gilbert Diendéré, à Abidjan quelques jour savant le coup d’Etat. Le faisant, le confrère indiquait qu’il pourrait y avoir une implication d’Abidjan dans le coup louche porté à la transition en cours au pays des Hommes intègres.

Par la suite, le site Nordsud24info, confirma cette implication d’Abidjan en insistant sur la présence des milices de Ouattara venus d’Abidjan pour prêter main forte aux militaires du RSP dans leurs actes terroristes. Nordsud24info informe du reste que certains des ces mercenaires ivoiriens ont été faits prisonniers dans l’évolution des événements convoyés à la gendarmerie de Bedego.

l’hebdomadaire français “La Lettre du continent“, très proche des milieux de pouvoir africain, confirme maintenant cette thèse de l’implication du pouvoir d’Abidjan dans la crise burkinabé.

En effet, selon “La Lettre du continent”, Koné Zakaria, très proche parmis les proches de Alassane Ouattara, est officier de liaison de Diendéré à Abidjan pendant toute la crise.

Le lieutenant-colonel Koné Zakaria, commandant en second du bataillon blindé de la caserne d’Akouédo située à Abidjan et le général Diendéré se connaissent très bien. Le général Diendéré avait fortement aidé la rébellion ivoirienne dans les années 2000 et 2010 en leur apportant entraînement, matériels et aide humaine par l’intermédiaire de mercenaires burkinabé qui étaient légion en terre ivoirienne à ces époque là.

C’est donc par reconnaissance de services rendus que le proche de Alassane Ouattara a usé de ses rélations avec les milieux des ex-combattants et des dozos de Côte d’Ivoire pour apporter son aide au bienfaiteur d’hier qu’est Gilbert Diendéré.

Source: eburnienews

Syria Confirms Requesting Military Aid From Russia

Ali Ahmadi, an adviser to Syria's information minister, said that when the Russian government comes to the aid of the Syrian army, especially using the Air Force, it helps the Syrian army save the country.

An adviser to Syria's information minister confirmed Wednesday that Damascus has requested military aid from Russia. 

"When the Russian government comes to the aid of the Syrian army, especially using the Air Force, it helps the Syrian army save the country. Especially as all this is happening at the request of the Syrian government," Ali Ahmadi told Rossiya-24 television.

Source : SputnikNews

Israel a ouvert le feu plus de 700 fois sur Gaza depuis le cessez-le feu d’août 2014

Plus de 700 attaques israéliennes sur la bande de Gaza depuis la fin des massacres de l’été 2014, ce sont les chiffres cités par l’ONU ! "Israel a ouvert le feu sur la bande de Gaza au moins 696 fois depuis un an, sans compter les 29 fois qui étaient des représailles après des lancements de roquettes", a déclaré devant le parlement britannique Tobias Ellwood du ministère des affaires étrangères britannique, citant les chiffres de l’ONU. 

Il répondait à une question du député travailliste Alex Cunningham, qui voulait également savoir quelles mesures le gouvernement britannique comptait prendre face à cette situation.

La réponse de Tobias Ellwood a été la suivante :

"Le bureau de l’ONU pour la coordination des affaires humanitaires dans les territoires palestiniens occupés nous a transmis le fait qu’israel avait fait feu en 696 occasions, sans compter 29 attaques liées au lancement de roquettes à partir de la bande de Gaza, depuis le 26 août 2014, date à laquelle est intervenu l’accord de cessez-le-feu. ces offensives israéliennes ont eu lieu sur terre et sur mer, notamment dans des zones à accès restreint par Israel."

Les officiels britanniques en poste à Tel Aviv ont fait part de leurs préoccupations à ce sujet au gouvernement israélien", a ajouté Tobias Ellwood.

En fait, les attaques israéliennes d’agriculteurs, de pêcheurs et de civils sans armes, sont monnaie courante dans la bande de Gaza sous blocus. Elles ont blessé 54 Palestiniens et en ont tué 2 autres, dans un silence complice de la part de nos gouvernements.

Source : middleeastmonitor

Sep 29, 2015

D'importantes forces armées israéliennes envahissent la mosquée d'al-Aqsa

Dans un dangereux précédent depuis l'occupation de la mosquée sainte d'al-Aqsa en 1967, les forces armées de l'occupant israélien ont utilisé lors de l'incursion d'al-Aqsa lundi matin 28/9 un mur mobile pour envahir la chapelle al-Qibli et faire pression sur les fidèles qui se trouvent à l'intérieur dans le but de les arrêter, tandis qu'un incendie a éclaté à l'intérieur de la chapelle.

Environ 200 éléments des forces de l'armée de l'occupant israélien ont pris d'assaut la mosquée sainte d'al-Aqsa le 6h47 via la porte des Maghrébins et ont lancé des bombes assourdissantes et du gaz dans ses esplanades, tandis que les forces spéciales sont montées sur le toit de la chapelle, tout en lançant des bombes assourdissantes et du gaz, en plus des balles en caoutchouc sur les fidèles à l'intérieur, ont déclaré des témoins oculaires.

Les témoins ont ajouté que les forces armées occupantes ont utilisé des machines électrique de forage pour détruire les fenêtres de la chapelle et installer les tireurs.

Dans les esplanades de la mosquée sainte d'al-Aqsa, les éléments de l'occupant israélien ont violemment attaqué les femmes et les hommes fidèles à la zone de Mouthia al-Kas, en les encerclant et ont tenté de les faire sortir à l'extérieur des murs de la mosquée.

Les soldats israéliens ont déjà érigé à l'aube aube des barrages et des obstacles à proximité de la mosquée d'al-Aqsa et ont déployé leurs éléments lourdement armés aux entrées, tout en empêchant les fidèles qui ont moins de 50 d'entrer puis ils ont empêché l'entrée de tous les fidèles depuis 7h30.

Il est à noter qu'un grand nombre de Jérusalémites et des Palestiniens de 48 se trouvent de manière continue aux portes d'al-Aqsa, tandis que les forces armées occupantes cherchent à assurer la sécurité des invasions des colons, après l'appel des groupes du Prétendu Temple et des milieux sionistes à envahir al-Aqsa aujourd'hui à l'occasion de la fête juive de Souccot.

Source : PalInfo

Sep 28, 2015

Espagne: Les indépendantistes Catalans obtiennent la majorité absolue au parlement

Les partis favorables à l'indépendance de la Catalogne, majoritaires en sièges, prennent le contrôle du parlement régional à l'issue des élections de dimanche, selon des résultats officiels après dépouillement de 97% des suffrages.

Les indépendantistes visaient la majorité des sièges au parlement afin d'engager la riche région du nord-est de l'Espagne sur la voie de l'indépendance, malgré la ferme opposition du gouvernement central de Madrid qui s'appuie sur la Constitution espagnole, rapporte Reuters.
 Ils espèrent parvenir à l'indépendance d'ici 18 mois. La liste "Junts pel Si" ("Ensemble pour le oui") obtient 62 sièges et le parti de gauche CUP, également sécessionniste, 10 sièges. Soit au total 72 sièges dans un parlement en comprenant 135, le seuil de la majorité absolue de 68 étant dépassé.

Les deux listes séparatistes obtiennent ensemble 47,8% des suffrages, manquant donc la majorité absolue en voix. "Les Catalans ont voté 'oui' à l'indépendance", a lancé Artur Mas à l'annonce des résultats.

"Cela nous donne une grande force et une forte légitimité pour mener à bien notre projet", a-t-il ajouté devant une foule en liesse réunie dans le centre de Barcelone, qui scandait "in-indé-indépendance" et agitait des drapeaux catalans.
La participation a été particulièrement élevée, à 78%.

Les deux principaux partis au niveau national, le Parti populaire (PP) du président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy et le Parti socialiste (PSOE) d'opposition, ont perdu des dizaines de milliers de voix par rapport au scrutin régional de 2012. La défaite du PP est encore plus cinglante que celle des socialistes.

Source : SputnikNews

Opération Nimr: Anonymous attaque l'Arabie Saoudite - #OpNimr

Le célèbre groupe de hackers Anonymous a lancé une attaque contre les sites gouvernementaux de l'Arabie saoudite en réponse au maintien de la peine de mort pour Mohammed al-Nimr, 21 ans.

Plus tôt en septembre, le dernier appel soumis par l'intéressé à la justice saoudienne a été rejeté, ce qui veut dire que l'exécution de Mohammed, condamné à la crucifixion pour avoir pris part à des activités antigouvernementales en 2012, peut avoir lieu à tout moment.
 "Ali Mohammed al-Nimr, un jeune innocent, a été condamné à mort en Arabie saoudite, et nous ne pouvons pas rester indifférents", lit-on dans un message ouvert adressé par Anonymous aux autorités de Riyad.

L'organisation exhorte l'Arabie saoudite à libérer le condamné tout en soulignant que ce dernier a été privé d'avocat et soumis à la torture.

Parmi les sites visés par les attaques informatiques dans le cadre de la compagne #OpNimr figurent ceux des ministères saoudiens de la Justice (saudinf.com) et du Service civil (mcs.gov.sa), du centre technologique saoudien pour les secteurs militaire et de sécurité PSATRI (psatri.ksu.edu.sa), ainsi que celui de la compagnie aérienne Saudi Airlines (saudiairlines.com).

A présent, la plupart des sites ont repris leur fonctionnement normal.
"Des centaines de personnes innocentes sont exécutées chaque années sur décision du gouvernement saoudien, qui doit être puni pour ses actions", a indiqué Anonymous dans son message.

Mohammed al-Nimr a été arrêté en 2012 après avoir participé à une manifestation de protestation, selon la version officielle. Il a été jugé coupable d'avoir rejoint un groupe criminel et attaqué des policiers. La condamnation à la crucifixion veut dire que Mohammed sera décapité et que son corps sera ensuite exposé sur une croix dans un lieu public.

Source : SputnikNews

Sep 27, 2015

Spain : Independence Parties Win Majority in Catalan Parliament

The independence alliance Junts pel Si won 62 seats, which combined with fellow independence party CUP, with 10 seats, makes an absolute majority.

With over 96 percent of votes counted, pro-independence parties have achieved an absolute majority in Catalan parliament elections Sunday, paving the way for the Spanish region to start a possible unilateral process of secession from Madrid.

With all votes counted, independence alliance Junts pel Si won 62 seats, which combined with fellow independence party CUP, with 10 seats, makes an absolute majority.

However, although independence parties have won a majority of seats, in percentage they are lagging behind pro Spanish parties, who are up by about 4 percent.

An added complication is that although CUP supports separation from Madrid, the left-wing, socialist party which prioritizes environmental issues, has not officially pledged support to Junts pel Si if it is called upon to form a coalition.

Citizens, a moderate, non-independence party, are the second political force in Catalonia with 25 seats.

The Catalan branch of the left-wing PODEMOS, Si Que Es Pot, won 10 seats.

Turnout hit record levels for the vote considered crucial in deciding the future of Catalonia, at 77.21 percent.

Catalan president, Artur Mas, has said that the parliamentary election was a de facto independence plebiscite, and that an absolute majority would allow him to unilaterally declare independence within 18 months.

The independence movement faces fierce opposition from Madrid, which has threatened to withdraw Spanish nationality from Catalans, and manipulated a quote from European Commissioner Jean-Claude Juncker to read that an independent Catalonia would not be recognized by the European Union. The quote, mistranslated from English, in fact said that it was not a matter that the Commission would comment on. The vote may have reverberations in Spain’s general elections in December.

Source : Telesur

En Côte-d’Ivoire, la police disperse un meeting de l’opposition à Abidjan

En Côte d’Ivoire la police disperse un meeting de l’opposition à Abidjan  En Côte d’Ivoire la police disperse un meeting de l’opposition à AbidjanLa police ivoirienne a dispersé samedi matin, à un mois de la présidentielle d’octobre, et à coup de gaz lacrymogène un rassemblement de militants de l’opposition à Yopougon (à l’ouest d’Abidjan), à constaté un journaliste de Alerte info.

Casques visés sur la tête, près de 30 policiers et gendarmes, équipés de matraques et lacrymogène, quadrillaient depuis 7H00 la place Ficgayo où devait se tenir un meeting de ces opposants au chef de l’Etat Alassane Ouattara, réunis au sein de la Coalition nationale pour le changement (CNC).


Au milieu de la place, étaient stationnés deux cargos de police et de gendarmerie.

Vers 09H00, des policiers ont dispersé à coup de lacrymogène près de 20 militants qui tentaient de se regrouper autour de la place où les commerces avaient pratiquement tous fermé.

A quelques 200 mètres de la place, d’autres manifestants ont brûlé des pneus et érigé des barricades sur la voie.

Lundi, la CNC prévoit organiser une marche sur la télévision nationale et la commission électorale chargée d’organiser la présidentielle, pour contraindre M. Ouattara, candidat à sa succession, à un dialogue afin de renégocier les conditions d’organisation du scrutin.

la police disperse un meeting de l’opposition à Abidjan  En Côte d’Ivoire la police disperse un meeting de l’opposition à Abidjan







Source : eburnienews


Sep 26, 2015

Allemagne: un réfugié sur trois est un faux Syrien

Si l'Allemagne ne fait pas de statistiques sur la nationalité de ceux qui demandent asile, environ un tiers des réfugiés prétendument en provenance de Syrie mentent à ce sujet.

Ces informations sont le résultat de "l'observation des fonctionnaires sur place, représentants de la police fédérale en premier lieu, de l'Agence fédérale pour les réfugiés et de l'agence Frontex", a précisé le responsable du ministère fédéral allemand de l'Intérieur vendredi lors d'un point presse à Berlin.

Plus tôt dans la semaine, le ministre fédéral allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière a déclaré que les fonctionnaires responsables de l'accueil des migrants voyaient souvent défiler de faux passeports syriens, et rencontraient également de "faux" Syriens ne maîtrisant pas la langue arabe.

Depuis le début de l'année 2015, près de 500.000 réfugiés se sont lancés en Europe, et chaque jour, des milliers de nouveaux arrivants viennent grossir leurs rangs. Selon la Commission européenne, la crise migratoire actuelle est la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale.

Selon certaines estimations, l'Allemagne projette d'accueillir environ un million de réfugiés en 2015, un chiffre qui sera apparemment encore modifié.

Source : SputnikNews

Sep 25, 2015

Costa Rica: Violence Reach 'Pandemic' Rates

A state official recently warned citizens on Tuesday against entering into the drug trade, saying it could lead to either to prison or to death.

Costa Rica is estimated to be reaching “pandemic” levels of violence by the end of the year, as up to 533 murders are expected by December, said the country’s Public Ministry and Judicial Police on Wednesday.   

To this date, authorities estimated almost 400 homicides since January, out of which 45 percent would be related to drug-trafficking or organized crime.   

Although compared to its Central American neighbours (El Salvador, Guatemala, Honduras) – among the most violent countries of the world, Costa Rica's rate still shows a significant peak of violence from the past – representing about 30 percent more than 2012 and 2013.   

According to experts, the factors causing an increment of violence would be two-folded: on one hand, the international criminal dynamic making Mexican cartels using more the Costa Rican routes – as a better alternative than the militarized maritime roads to ship cocaine to the United States; on the other hand, local gangs have also increased in power, both in terms of weapons (state officials warned Mexican cartels were handing them AK-47s) and maybe even work force.   

Possibly due to the record levels of unemployment in the country – about 10 percent since 2013, more and more people seem to be tempted to join local gangs, as suggested recently Luis Avila, sub-director of the judicial investigation bureau (OIJ), who warned citizens on Tuesday that drug business was the worst path to be taken in this life, leading either to prison or to death.   

For the moment, the government would refuse a militarized approach to the issue – Costa Rica is among the few countries of the world without armed forces, preferring to focus on prevention and drug education, while improving the judicial system.

Source : Telesur

Russian Naval Flotilla Heading for Syria

A fleet of Russian warships is bound for the Eastern Mediterranean for drills off the coast of Syria, the Defense Ministry said in a statement Friday.

The flotilla, led by the Black Sea Fleet flagship — the guided missile cruiser Moskva — sailed from Sevastopol, Crimea on Thursday and is due to reach the exercise area late on Sunday.
 Also taking part in the drill will be the guided missile frigate Smetlivy and the Tapir-class landing ship Saratov as well as a variety of auxiliary ships.

They will join another frigate and a missile gunboat that had earlier transited out of the Black Sea into the Mediterranean.

Civilian aircraft have already been warned to stay away from an area between Cyrpus and the Tartus Russian naval base in Syria.

During the exercise, to run into October, the sailors are to perform over forty different combat missions, including missile and artillery firings at surface and aerial targets, anti-ship and air defense as well as search-and-rescue activities and rendering assistance to a distressed vessel.

Source : SputnikNews

France: le chômage reprend sa course aux records

Myriam El Khomri mesure l'ampleur de sa tâche: pour le baptême du feu de la nouvelle ministre du Travail, le chômage a atteint un nouveau record en août, 3,57 millions de demandeurs d'emploi en métropole.

"On ne va pas se mentir: les chiffres ne sont pas satisfaisants", a reconnu immédiatement Mme El Khomri lors d'un point presse.

Après une pause en juillet, 20.000 chômeurs supplémentaires (+0,6%) ont poussé la porte d'une agence Pôle emploi le mois dernier. Il s'agit de la plus forte hausse depuis avril.

L'augmentation est moins nette en incluant les demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite: +0,2%, à 5,42 millions.

L'indicateur atteint aussi des sommets en comptant l'outre-mer: 3,84 millions de chômeurs et 5,73 millions petite activité incluse.

Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a augmenté de 4,4% en France.

La ministre, arrivée rue de Grenelle début septembre, a appelé dans un communiqué à analyser ces mauvais chiffres "avec prudence". "Seule la tendance compte", a-t-elle fait valoir, soulignant que "la hausse d'août intervient après une baisse en juillet et une stabilisation en juin".

Elle a, en outre, noté "un point positif" du côté des chômeurs de moins de 25 ans, dont le nombre recule "pour le troisième mois consécutif". La baisse est toutefois minime en août, avec 700 jeunes demandeurs en moins (-0,1%), et la tendance reste mal orientée sur un an (+0,4%).

A l'autre bout de la pyramide des âges, la situation des seniors se dégrade fortement (+1,4% sur un mois, +9,4% sur un an).

Le chômage de longue durée continue, lui aussi, de faire tache d'huile: 2,4 millions de demandeurs d'emploi, petite activité comprise, sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an (+0,5% sur un mois).

Pire, le chômage de très longue durée (plus de trois ans) explose: +18,6% sur un an.

- 'Pas le ministère des pronostics' -

La dégradation d'août n'a rien de surprenant.

"La croissance n'est pas assez forte pour créer suffisamment d'emplois. D'autant qu'on a encore des sureffectifs dans les entreprises, qui n'ont pas de raison d'embaucher", analyse Bruno Ducoudré, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

Pour les économistes, une croissance de 1,5% minimum en moyenne annuelle est nécessaire. L'exécutif ne prévoit que 1% en 2015.

Par conséquent, au-delà de quelques bonnes surprises ponctuelles, aucun organisme ne prévoit de recul du chômage si tôt.

Avant son départ du gouvernement, François Rebsamen croyait, conforté par l'OCDE et l'Unédic, que la baisse pouvait intervenir dès la fin 2015. Mais l'Insee, moins optimiste, table sur une légère hausse du taux de chômage à 10,1% (+0,1 point) d'ici à la fin de l'année.

De son côté, le président François Hollande, qui promettait en début de mandat une "inversion de la courbe" en 2013, a repoussé l'échéance à 2016: sans "baisse crédible" du chômage l'année prochaine, le chef de l'État assure qu'il ne briguera pas de second mandat en 2017.

Depuis son élection, Pôle emploi a recensé près de 650.000 chômeurs supplémentaires.

Quant à Myriam El Khomri, elle refuse de se fixer un horizon: "Mon ministère ne sera pas celui des pronostics".

Cela ne l'empêche d'afficher son optimisme. "Moi qui ai pris mes fonctions il y a trois semaines, j'y crois", a-t-elle lancé.

"J'y crois car il y a le chômage des jeunes qui recule (...) J'y crois aussi car l'activité économique repart dans notre pays depuis le début de l'année. Et j'y crois aussi car il y a des emplois non pourvus", a-t-elle martelé.

L'opposition est moins optimiste. "Le chômage de masse restera un marqueur indélébile de l'échec et des promesses mensongères de François Hollande", a réagi le président Les Républicains du Sénat, Gérard Larcher.

Pour le vice-président du FN, Florian Philippot, "la crise économique submerge aussi le gouvernement, soumis à un modèle européen qui détruit l'emploi".

Même alarmisme du côté du Medef. Pour l'organisation patronale, les chiffres d'août sont "le résultat inévitable du dogmatisme, du conservatisme et du manque de courage politique".

Source : Romandie

Sep 24, 2015

Major United States's Banks Rule Ukrainian Default is Inevitable

The International Swaps and Derivatives Association (ISDA) announced that its Determination Committee has ruled that a moratorium was instituted on Ukraine’s debt, triggering payouts on default insurance.

The panel comprises 15 major banks and financial companies, including Bank of America, Citibank, Goldman Sachs, and JP Morgan.
 The decision was made unanimously at a committee meeting on September 23.
"EMEA Credit Derivatives Determinations Committee resolved that a Potential Repudiation/Moratorium had occurred with respect to the Republic of Ukraine," according to the press-release.

The decision is the first step toward a so-called credit event that would allow the settlement of nearly $396 million of derivatives contracts, ISDA reported.

The ruling means holders of credit default swaps (CDS) now have a wait-and-see period to see if Ukraine will pay out its debts. On Wednesday, Ukraine froze redemption of a $500 million bond maturing September 23. The expected credit event will occur after the 10-day grace period and trigger the payout of the CDS.
 The payout of CDS is an event of repudiation/moratorium having two parts, according to ISDA’s rules. The first is an evaluation of the potential for default, and the second includes a failure to pay.

Source: SputnikNews

Sep 23, 2015

United States : Los Angeles Experiencing Homelessness 'Emergency'

The city has announced a US$100 million plan to address the problem but critics say much more is needed.
Officials in Los Angeles labeled homelessness an "emergency" and announced plans to offer permanent housing and shelters for more than 20,000 homeless people in the city.

“These are our fellow Angelinos,” Mayor Eric Garcetti said Tuesday as he announced the plan outside City Hall. “They are those who have no other place to go, and they are literally here where we work, a symbol of our city’s intense crisis.”

Over the past two years, the number of people living in the streets increased from 23,000 to 26,000 according to official figures from Los Angeles Homeless Services Authority.

Nearly 18,000 people of the total live on the streets as opposed to shelters. The city, the second largest in the country, currently spends over US$13 million of its general funding on homeless programs, such as winter shelters, housing vouchers and outreach to homeless veterans, said Assistant City Administrative Officer Ben Ceja.

Other major cities in the U.S. have been battling with homelessness as well. In New York city, official figures show that there are more than 67,000 homeless people – almost double the number in Los Angeles.

While the mayor announced a US$100 million budget for the anti-homelessness plan, critics say that it would not be enough to fix the growing problem. “A hundred million dollars won’t even buy all the homeless (people) pillows,” Alice Callaghan, a longtime advocate for the homeless in city, told the Associated Press Wednesday. “A hundred million certainly won’t build much housing – and what we really have here is a housing crisis.”

In a recent report in April, the U.S.-based National Alliance to End Homelessness said that 578,424 people were experiencing homelessness in the U.S. in 2014, meaning they were sleeping outside or in an emergency shelter or transitional housing program.

While the report said the recent economic recovery in the U.S. has slightly reduced homelessness, it also warned that many were still at risk of not being able to afford housing.

“Longitudinal trends and changes from 2012 to 2013 indicate populations at risk of homelessness may not be experiencing the benefits of the economic recovery,” the report said.

Source : Telesur

Armes nucléaires US en Allemagne: Moscou pourrait se retirer du Traité FNI

Moscou menace de se retirer du traité FNI en cas de déploiement de bombes nucléaires en Allemagne par le Pentagone.

Le déploiement de nouvelles armes nucléaires américaines en Allemagne pourrait contraindre la Russie à se retirer du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a déclaré à l'agence Sputnik le président de la Commission de la défense et la sécurité du Conseil de la Fédération (sénat russe), Viktor Ozerov.

"Si cette décision est adoptée, elle pourra pousser la Russie à se retirer du Traité FNI", a indiqué le sénateur.

La chaîne de télévision allemande ZDF avait antérieurement annoncé que les Etats-Unis s'apprêtaient à déployer de nouvelles bombes nucléaires B61-12 sur la base aérienne de Büchel, en Rhénanie-Palatinat. Le ministère allemand de la Défense a refusé de commenter cette information. Un porte-parole du Pentagone a pour sa part déclaré à l'agence Sputnik que Washington ne s'estimait pas en effraction avec un quelconque accord sur les armes nucléaires.

Selon M.Ozerov, la Russie honore à la lettre ses engagements contractés dans le cadre du Traité FNI, mais elle pourrait s'en retirer à titre de mesure de rétorsion.
 "Si l'Allemagne veut adhérer au club nucléaire en accueillant des bombes américaines sur son territoire, elle se rendra otage de sa nouvelle situation en cas de conflit", a conclu le sénateur.

L'agence Sputnik a demandé à Jean-Marie Collin, directeur France du réseau international des Parlementaires pour la non-prolifération nucléaire et le désarmement (PNND), de commenter la nouvelle démarche du Pentagone.

"Cette information était malheureusement connue depuis le lancement du programme de modernisation (Life Extension Program) des bombes nucléaires tactiques B-61. On sait que ce programme est des plus onéreux, car le coût total de ces 500 armes serait proche des 10 milliards de dollars. Ces nouvelles bombes vont effectivement être stationnées en Allemagne, mais ce sera aussi le cas aux Pays-Bas, en Italie, en Belgique et en Turquie une fois le programme complètement réalisé", a indiqué M.Collin.
 
Batterie de missiles américains Patriote
Selon lui, "ces armes n'ont plus aucun rôle militaire, mais elles viennent compliquer le jeu relationnel Otan/Union européenne/Russie et sont une véritable source d'insécurité pour les Etats qui les abritent et les populations proches".

"Il faut ainsi relever le cas de tentatives d'attentats contre des bases nucléaires en Belgique ou en Italie ces dernières années, parce que justement elles abritaient des armes nucléaires", a conclu le directeur France des PNND.

Source : SputnikNews

Sep 22, 2015

Venezuela, Colombia Agree to Address Border Closure Dispute

The presidents of Venezuela and Colombia met in host country Ecuador and have agreed to normalize border relations.

Ecuadorean President Rafael Correa read a statement including a 7-point agreement following a mediated closed-door meeting between ​Venezuelan President Nicolas Maduro and his Colombian counterpart, Juan Manuel Santos in the capital of Ecuador on Monday.   

Correa affirmed the importance of bilateral dialogue and international respect in resolving tensions and disputes.   

“There can be differences (between the two countries), but the love, affection ... allow any difficulty to be overcome,” President Correa said.

Reading from the 7-point statement, the Ecuadorean leader said that Venezuela and Colombia would reinstate their ambassadors, carefully investigate the border situation, while working to progressively normalize the border. The two countries will also continue talks supported by Uruguay and Ecuador, with a follow up meeting of ministers scheduled for Sept. 23.   

“I’ve told our peoples, there is no room for hatred, for intolerance or for revenge,” said President Maduro, adding that peace always triumphs in the end in an effort to promote brotherhood between the two countries.   

Correa also added that the two countries will examine how to cooperate despite their different economic models.   

“We have two very different models of country development models,” President Santos said. “But we can work toward common goals agreed to by our two peoples.”   

The meeting between the two leaders was facilitated by Correa and Uruguayan President Tabare Vazquez and held under the auspices of Unasur and Celac Latin American regional blocs.   

The joint press conference comes after weeks of tensions between the two countries following Venezuela’s decision to close its border with its neighbor and announce a state of exception in some of its border regions.   

In August, Maduro announced the closure of the border in Tachira state after three Venezuelan soldiers were shot by suspected Colombian paramilitaries operating in the border region. The subsequent operations in the area have led to the capture of dozens of alleged paramilitaries, while also uncovering explosives making operations, brothels using minors and clandestine prisons that authorities say were likely used for kidnappings and tortures. The crackdown also led to the deportation of hundreds of undocumented Colombians living in Venezuelan territory.   

Despite Venezuela’s security concerns, Colombia has accused its northeastern neighbor of human rights abuses against migrants of Colombian origin, a charge that Venezuela has claimed is politically-motivated since the country offers refuge to at least 176,000 Colombians escaping political violence in their homeland.   

But on Monday, the tone between the two countries had significantly calmed.   

“We respect Venezuela, but if I wanted to close the border, if I wanted to deport the Colombians who do not have their papers in order ... the only thing we ask is due process,” said Santos, while acknowledging Venezuela’s border concerns about organized crime.   

“I fully understand the concern of the Venezuelan government about the mafia criminal gangs that have embedded themselves on on the border,” he added.   

“We unite these struggles against criminal gangs, drug trafficking, against illegality,” Santo said, emphasizing that by “By working together, respecting our differences, I think we can achieve (solutions).”   

“And as for Colombians, we only have affection, admiration, and respect (for the people of Venezuela).”

Source: Telesur

Burkina Faso : L’armée loyaliste encercle Ouagadougou et exige la reddition du RSP

L’armée lance un ultimatum aux putschistes

L’armée loyaliste, qui avait pris le chemin de la capitale pour en déloger les putschistes lundi 21 septembre dans l’après-midi, est toujours aux portes Ouagadougou et a intimé aux putschistes de « déposer les armes ». Les officiers de l’armée loyaliste ont par ailleurs exigé des putschistes qu’ils déposent les armes d’ici 10h (locales). Selon des hauts-gradés contactés par Jeune Afrique, l’armée loyaliste assure continuer les discussions et « tout faire pour empêcher l’affrontement ».

De son côté, le RSP ne semble pas vouloir lâcher prise. Le général Diendéré affirme ainsi être en discussion avec les chefs de l’armée pour « faire partir » les unités de province arrivées dans la nuit à Ouagadougou.
Cette offensive de l’armée loyaliste survient alors qu’un projet de sortie de crise avait été présenté dimanche 20 septembre par la médiation ouest-africaine. Le plan devrait être examiné lors d’un sommet extraordinaire de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ce mardi 22 septembre. Ce projet a suscité l’indignation de la société civile et une franche opposition dans les rues de la capitale au motif qu’il prévoit l’amnistie des putschistes.

Zida libéré par les putschistes

Par ailleurs, le Premier ministre de la transition Isaac Zida, aux mains des putschistes depuis le coup d’État, a été libéré mardi matin, a-t-on appris de sources concordantes. Le Premier ministre a été libéré et a pu quitter le palais présidentiel de Ouagadougou pour rejoindre dans un premier temps résidence officielle de la Primature. Selon les infirmations recueillies par Jeune Afrique, il se trouve désormais en sécurité dans un lieu tenu secret.

Quelques heures plus tôt, le général Gilbert Diendéré avait, « en signe d’apaisement », affiché sa volonté de libérer Isaac Zida, avant de s’engager à « remettre le pouvoir aux autorités civiles de la transition à l’issue de l’accord définitif » avec la Cedeao. Mais selon les informations de Jeune Afrique, cette libération a été permise après des négociations entre représentants des unités de l’armée loyaliste et les putschistes.

Michel Kafando chez l’ambassadeur de France

Un peu plus tôt, dans la soirée de lundi, le président des institutions de transition Michel Kafando, jusqu’alors placé en résidence surveillée par le RSP, a lui aussi été exfiltré . Il a été accueilli à la résidence de l’ambassadeur de France en début de soirée.

Source : JeuneAfrique

Sep 21, 2015

Migrants: la Slovénie ferme sa frontière avec la Croatie

Plus de 500.000 migrants ont franchi les frontières extérieures de l'Union européenne depuis janvier. A l'heure actuelle, des migrants sont massés à la frontière croato-slovène en attendant l'ouverture du passage.

Submergée par l'afflux ininterrompu de migrants, la Slovénie a complètement fermé l'accès sur son territoire pour les voitures venant de la Croatie, rapporte la chaîne de télévision hongroise M1.

"La Slovénie a fermé sa frontière pour les voitures et les piétons. Dans le même temps, les voitures passent de la Slovénie en Croatie", fait savoir le correspondant de la chaîne sur place. 

Selon lui, il y a une multitude de réfugiés à la frontière croato-slovène. Ils attendent l'ouverture du point de passage. La police slovène est déployée le long de la frontière et ne les laisse pas entrer.

Après la fermeture le 15 septembre par la Hongrie de sa frontière avec la Serbie, l'essentiel du flot de migrants s'est dirigé de la Serbie vers la Croatie d'où ils essaient de pénétrer en Slovénie ou en Hongrie en contournant le tronçon gardé de la frontière.

Plus de 500.000 migrants ont franchi les portes de l'Union européenne depuis janvier, et les réfugiés ne cessent d'affluer par milliers. La Commission européenne a déclaré qu'il s'agissait de la plus grave crise migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale.

Source : SputnikNews

Hongrie: le parlement autorise l'armée à opérer à l'étranger

Le texte adopté lundi par le parlement hongrois autorise les forces armées du pays à effectuer des missions de renseignement et de surveillance à l'extérieur des frontières nationales.

Le parlement hongrois a adopté à la majorité des voix un texte autorisant les forces armées à mener des opérations à l'étranger.

Avant de procéder au vote, les députés ont rencontré le premier ministre Viktor Orban qui a appelé l'Europe à se préparer à "l’afflux de millions de réfugiés". Le chef du gouvernement a également déclaré que la Hongrie était "prête à défendre ses frontières si l'Europe ne veut pas défendre les siennes".
 Conformément aux amendements adoptés, l'armée hongroise pourra désormais effectuer des missions de reconnaissance à l'étranger afin de suivre les déplacements des migrants et de signaler leur présence près des frontières du pays.

migrants (La Croatie)Dans la nuit du 15 septembre, la Hongrie a fermé aux réfugiés sa frontière avec la Serbie. Suite à cette décision, près de 5.000 migrants se sont entassés dans la zone neutre entre les deux pays. Dans la journée de mercredi, ils ont organisé des troubles et brisé les portes d'un poste-frontière hongrois. Au moins 30 policiers et 150 réfugiés ont été blessés et 29 meneurs de troubles interpellés.
 Les militaires hongrois n'ont pas pu intervenir, car tous les migrants se trouvaient dans la zone neutre entre les deux frontières.

Source : SputnikNews

L’Arabie Saoudite prend la direction du panel du Conseil des droits de l’Hommes de l’ONU

L’ambassadeur du pays le plus critiqué pour le statut qu’il reconnaît aux femmes, aux minorités et aux dissidents a pris la tête de la plus importante organisation de défense des droits de l’homme dans le monde. 

Selon les informations officielles de l’ONU, l’ambassadeur de l’Arabie saoudite à Genève Faisal Trad a été choisi pour présider le panel du Conseil des droits de l’Homme à partir de sa 30ème session qui ouvrira lundi 21 septembre. Selon les rumeurs, le choix avait déjà été décidé en juin dernier mais avait été tenu secret jusqu’au présent pour des raisons inconnues.

Le but principal du panel du Conseil des droits de l’Homme est de nommer les cinq hauts fonctionnaires qui édictent les standards internationaux, de choisir les personnes qui vont occuper plus de 77 postes relatifs à la défense des droits de l’homme dans différentes régions du monde et d’informer sur les violations perpétrées en matière de droits de l’Homme.

Mais ce choix a été vivement critiqué par la communauté internationale qui s’oppose toujours à ce que des pays qui ne sont pas réputés pour le respect scrupuleux qu’ils attachent aux droits de l’homme accèdent à une position si importante.

«Il est scandaleux que l’ONU ait choisi un pays qui a exécuté plus de gens que Daesh cette année pour présider le panel du Conseil des droits de l’Homme», a déclaré le directeur exécutif de UN Watch Hillel Neuer. Il a aussi précisé que «le pétrole, les dollars et la politique» qui nuisent aux droits de l’homme».

Parmi les violations des droits de l’homme les plus flagrantes commises par l’Arabie saoudite, on note l’arrestation de l’écrivain et bloggeur Raif Badawi. En 2012, ses déclaration libérales sur son site Free Saudi Liberals (Libéraux saoudiens libres) ont provoqué son arrestation et sa condamnation à recevoir 1 000 coups de fouet pour avoir «insulté l’islam». Sa femme Ensaf Haidar tente toujours d’obtenir sa libération mais en vain. Elle a même précisé sur sa page Facebook que la nomination de Faisal Trad était un «feu vert à la continuation de la flagellation» de son mari. 

Source : RT

Popular Posts This Week

Sitemap